Photos : Tous droits réservés Arboretum Al Gaulhia                                                                                  Mentions Légales

© 2018-2019 by Al Gaulhia. Proudly created with Wix.com                                                                  vos commentaires....

Les insectes de l'arboretum

Parmi les insectes présents à l'arboretum Al Gaulhia, vous pourrez retrouvez en autres :

DM2A7969a.jpg
IMG_3736-2bA.jpg
DM2A7982a.jpg
fourmis1.jpg

Contributrices de la biodiversité, les fourmis sont présentes principalement dans les bois de l'arboretum...

Les fourmis constituent la famille des Formicidae. Ces insectes forment des colonies, appelées fourmilières, parfois extrêmement complexes, contenant de quelques dizaines à plusieurs millions d’individus. Les sociétés des fourmis ont une division du travail, une communication entre individus et une capacité à résoudre des problèmes complexes.

En 2013, plus de 12 000 espèces ont été répertoriées mais il en reste probablement des milliers encore à découvrir. Elle a colonisé toutes les régions terrestres à l'exception du Groenland et de l'Antarctique, mais elle atteint une grande densité dans les milieux tropicaux.

Les fourmis se distinguent morphologiquement des autres insectes principalement par des antennes avec un coude marqué et par un étranglement du deuxième segment abdominal (le pétiole), et parfois du troisième aussi (le postpétiole), ce qui forme le pédicelle

Les fourmis se développent par métamorphose complète, en passant par trois stades successifs : œuf, larve, nymphe puis adulte. La larve, privée de pattes, est particulièrement dépendante des adultes. 

Les fourmis jouent un rôle majeur en tant que nécrophages en se nourrissant de petits animaux morts. On estime que 90 % au moins des cadavres d’insectes dans la nature finissent dans des fourmilières, avant d’être recyclés dans le sol.

La libellule est très présente aux abords des étangs, avec ses 27 espèces différentes...

Les libellules sont des insectes de l’ordre des odonates. Comme les grenouilles elles sont dépendantes des milieux aquatiques et passent leurs stades d’œufs et de larves dans l’eau.

Bien que n’étant souvent vu qu’en tant qu’insecte volant les libellules passent le plus clair de leur vie à grandir sous forme de larve (plusieurs années pour certaines espèces).

La libellule est un chasseur vorace elle ne cesse de survoler les points d’eaux pour se nourrir de petits insectes voir même d’autres libellules ! Les libellules étant carnivores (les larves comme les imagos), leur disparition progressive est donc liée à la disparition de la microfaune, notamment aquatique et volante. L'eutrophisation des milieux, le remembrement agricole, l'utilisation excessive de pesticides sont les principaux facteurs de la raréfaction des populations d'insectes et autres petits invertébrés, leurs proies.

Les abeilles sont, elles, plus présentes dans les arbres, arbustes et fleurs de l'arboretum.

Les abeilles à miel sont des sortes d'abeille qui butinent des fleurs, qui fabriquent du miel destiné à se nourrir pendant l'hiver, et qui vivent en colonies .

Comme les fourmis ou les termites, les abeilles à miel font partie des insectes sociaux , ne pouvant vivre qu'au sein d'une communauté de plusieurs milliers d'individus : la colonie ; et leur mode de vie est très évolué. Les abeilles sont menacées de voies de disparition depuis quelques temps. Pour les protéger on peut éviter les produits chimiques, de les tuer avec des tapettes à mouche ou autre lorsque elle nous embêtent. Les abeilles sont très importantes pour nous car ce sont elles qui permettent que la nature se reproduise comme les fruits et les légumes. Si les abeilles meurent les humains ont de grandes chances de mourir aussi car l'alimentation sera moins variée.

Autre insecte très représenté sur le parc, le papillon...

Les lépidoptères (Lepidoptera) sont un ordre d'insectes holométaboles dont la forme adulte est communément appelée papillon.

Il s'agit d'un des ordres d'insectes le plus répandu et le plus largement connu dans le monde, comprenant entre 155 100 et 174 233 espèces décrites (dont près de 7 000 en Europe et 5 000 en France). 

Ils se caractérisent à l'état adulte par trois paires de pattes (comme tous les insectes) et par deux paires d'ailes recouvertes d’écailles de couleurs très variées selon les espèces. Ils pondent des œufs qui donnent naissance à des chenilles. Ces dernières se transforment ensuite en chrysalides (s'abritant ou non dans un cocon préalablement tissé). Il en émerge enfin le papillon. 

Ils sont présents partout dans le monde, mais chaque papillon a une aire de distribution qui lui est spécifique. Certaines espèces sont sédentaires, d'autres se disséminent, d'autres encore sont migratrices sur des distances plus ou moins longues.

Comme les abeilles et la plupart des pollinisateurs, dans une grande partie du monde, les papillons sont en forte régression, principalement en raison de l'intensification de certaines pratiques de l'agriculture (monocultures, pesticides) et localement de la mortalité routière et de la pollution lumineuse...).

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now