Photos : Tous droits réservés Arboretum Al Gaulhia                                                                                  Mentions Légales

© 2018-2019 by Al Gaulhia. Proudly created with Wix.com                                                                  vos commentaires....

Les animaux de l'arboretum

Une diversité animale est très présente au sein de l'arboretum Al Gaulhia, en Corrèze... Insectes, mammifères, oiseaux, reptiles, poissons ou amphibiens représentatifs du Limousin parcourent les points d'eaux et autres milieux naturels.

triton marmoratus3.jpg
Male_canard sauvage.jpg
chevreuil.jpg
chevreuil - aboiement
00:00 / 00:00
Canard colvert - chant
00:00 / 00:00

Les mammifères

Les animaux les plus imposants sur l'arboretum sont sans nul doute les mammifères. Le chevreuil notamment s'invite dans les bois ou dans la prairie et se fait voir et entendre des visiteurs...

Les oiseaux 

Ainsi, des martin-pêcheurs, des chouettes, des pics ou encore des canards sont à résidence sur le parc​ tout au long de l'année.

Le plus facile à voir lors de votre visite sera sans conteste le canard colvert.

Les amphibiens 

Autre résident, mais du côté des zones humides, un amphibien, le triton.

Les insectes 

Les insectes, et particulièrement les coléoptères, sont très présents en Limousin, comme ailleurs...

Le mâle des populations sauvages est aisément reconnaissable, pendant la période nuptiale, par sa tête d'un vert brillant (d'où son nom). Le reste du plumage est gris-brun à blanc, avec un miroir alaire bleu-violet ; le bec est jaune. Après la période nuptiale, à l'approche de l'été, il mue et prend son plumage éclipse (de couleur beige semblable à celui des juvéniles et des femelles). Il vit alors dans les roseaux et les hautes herbes. Un à deux mois plus tard environ, le mâle reprend son plumage nuptial. Le colvert est le canard le moins farouche. Il craint peu l'homme.
Le canard colvert vit dans n'importe quelle sorte de zone humide, rivières calmes, étangs, marais d'eau douce ou salée, lacs d'eau douce, estuaires et parfois aussi baies côtières abritées. Il a besoin de végétation flottante et émergente pour lui procurer sa nourriture, les invertébrés aquatiques et les graines de ces plantes. Le canard colvert est d'abord un végétarien, se nourrissant de graines variées, mais il consomme aussi quelques mollusques, insectes, petits poissons, têtards, escargots et oeufs de poisson.

 (cliquez ici pour plus d'oiseaux)

Triturus marmoratus, le triton marbré, est une espèce d'urodèles de la famille des Salamandridae. Le Triton marbré est sans aucun doute le plus beau des représentants de ce genre. Le contraste entre les couleurs fluorescentes vertes et oranges avec le fond noir est du plus bel effet. En période nuptiale, le mâle arbore en plus une belle crête dorsale colorée.Il mesure entre 120 et 150 mm, ce qui en fait un triton de grande taille pour une espèce européenne. Les femelles sont un peu plus grandes que les mâles. Son corps est relativement trapu, avec des pattes massives et une large tête. Sa queue est assez longue et aplatie verticalement. La couleur de base est le noir, marbré de taches vertes, sur tout le long du dos, de la queue et sur les flancs. Les femelles présentent une ligne rouge-orangée le long de la colonne vertébrale. Cette ligne est pointillée de noir et se transforme en crête durant la période de reproduction chez le mâle.

Ces animaux consomment divers insectes, chenilles et autres vers. La vie de ces animaux est très liée au climat. Les tritons fréquentent les zones peu profondes des fonds des mares et se réfugient à de plus grandes profondeurs dès qu'ils se sentent menacés.  (cliquez ici pour plus d'amphibiens)

Une carapace à géométrie variable. Grâce à leurs élytres, qui les protègent contre les chocs, les prédateurs et la déshydratation, l'ordre des Coléoptères (Cétoines, Scarabées, etc.) constituent le groupe le plus diversifié des insectes, autant par le nombre d'individus que par celui des espèces. Mais plus encore que par leur nombre, les Coléoptères impressionnent par leurs facultés d'adaptation. Ils ont colonisé pratiquement toutes les niches écologiques de la planète : du littoral jusqu'à 8 000 m dans l'Himalaya ! Ils présentent aussi des régimes alimentaires très variés. On trouve des carnassiers qui dévorent de petits mollusques, des entomophages qui consomment des insectes, des phytophages qui mangent des plantes, des xylophages qui se nourrissent de bois, des coprophages qui recyclent les déjections animales, des nécrophages qui décomposent des cadavres, des pollinivores qui absorbent du pollen, des mycétophages qui se sustentent de champignons, etc. (cliquez ici pour plus d'insectes)

Le chevreuil (Capreolus capreolus) est une espèce de cervidés européens. C'est un petit animal agile et très rapide, à la robe brunâtre et à la face plutôt grise.  Il peut vivre jusqu'à 15 ans. À âge égal, le mâle pèse 2 à 3 kg de plus que la femelle. De par sa taille, il est considéré comme le plus petit cervidé indigène d'Europe. Il porte des bois caducs (qui tombent chaque année) et plutôt courts. Le chevreuil est dit anoure, c'est-à-dire sans queue. Il vit dans des milieux variés : bois, forêts de feuillus ou de conifères, bosquets à végétation herbacée variée ou clairières. Les taillis sous futaie avec espaces dégagés lui sont favorables. On le trouve aussi dans des champs et des prairies, ainsi que dans des parcs et réserves fauniques. Il est sédentaire, sauf dans la période du rut où le mâle se déplace pour aller féconder le plus grand nombre de femelles sur son territoire. Ses mœurs sont surtout crépusculaires, mais il est aussi visible en plein jour. Il peut vivre en solitaire, par couple ou en groupes familiaux (hardes) composés d'une ou plusieurs femelles et de leurs faons. En général, les troupes de 10 à 15 têtes se forment seulement en automne et en hiver. En dehors du rut, les mâles sont plutôt solitaires. Excellent coureur et sauteur, le chevreuil nage aussi très bien. L'adulte communique surtout par des postures, et à distance par un cri dit aboiement parce qu'il évoque un aboiement de chien, alors que le faon émet de faibles piaulements. (cliquez ici pour plus de mammifères)

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now